La petite apocalypse

  • Tadeusz Konwicki
18,90€ 2020, 14 x 20 cm, 332 pages ISBN: 978-2-490501-07-6

Autres parutions

Traduction du polonais (Pologne) de Zofia Bobowicz

Préface de Costa-Gavras

"Nous voudrions te proposer quelque chose. Au nom de tous les camarades... Que, ce soir, tu te fasses brûler devant l'immeuble du comité central du Parti".

Dans une Varsovie dédalesque et dévoreuse, plus personne ne croit en rien, si ce n’est en l’absurde. Le narrateur, un écrivain qui n’écrit plus, décide donc de réfléchir sérieusement à cette proposition : se sacrifier pour une cause perdue d’avance. Il se donne 24 heures lors desquelles il rencontre les hommes qu’il aimait détester et les femmes qu’il a déçues. Mais une horde d'opportunistes - des apparatchiks devenus artistes aux dissidents faisant de l’œil à l’Occident - le retarde sur son chemin de croix.

Publié dans la clandestinité en 1979, ce roman transforme la tragédie en comédie noire. Précurseur de la lame de fond qui traversera la société polonaise, La petite apocalypse annonce le mouvement Solidarność qui emportera un régime à bout de souffle.

Romancier dissident et cinéaste de la nouvelle vague polonaise, Tadeusz Konwicki (1926-2015) compte des admirateurs prestigieux tels que Milan Kundera, Philip Roth, Andrzej Wajda ou Costa-Gavras.

Sarcastique, politique et métaphysique, ce roman de Tadeusz Konwicki raconte le dernier jour d'un écrivain épuisé, martyr à contrecoeur.

Thierry Cecille, Le matricule des anges

Cette fable noire et absurde, est d’une grande richesse et finesse dans le propos, les dialogues ou encore l’écriture valent le détour et on aime se perdre dans cette Varsovie. La petite apocalypse percute, bouscule et fait réfléchir quant à l’importance de la liberté sous toutes les formes qu’elle soit.

Teddy Lonjean, Un dernier livre avant la fin du monde

Un roman culte de Tadeusz Konwicki, La petite apocalypse, est à nouveau disponible en français. Ce roman, publié pour la première fois en 1979 dans la clandestinité, peint aussi bien l’absurdité de la réalité du système politique de l'époque, que le milieu de l’opposition.

, La librairie Polonaise, Paris

Voici une épopée à la fois drôle, acide et désespérée. À classer parmi les grands classiques de la littérature d'Europe centrale.

Philippe Guazzo, Librairie le comptoir des mots, Paris

Ce texte, pleinement politique, animé par l'amertume, porte un regard désabusé mais non moins dénué d'humanisme sur une Pologne sclérosée par un régime soviétique lui-même en plein effondrement.

Andreas, Librairie Myriagone, Angers

Une odyssée rocambolesque et mélancolique dans un pays et un régime déglingués, à bout de souffle, le tout sur une journée, quelle claque !

Martin Knosp, Librairie Nouvelle, Asnières